© Jeune Pousse d'Assas. 2018.

WORLD’S BIGEST TALENT CAMPUS

April 28, 2018

 

      Voilà bientôt un an que la Station F ouvrait ses portes aux entreprises prêtes à incuber au sein de cette pépinière de jeunes pousses. Nous l’avons visité, et nous vous racontons l’expérience au sein de l’immense incubateur de startups qui fait des émules à travers les 5 continents.

 

 

La promesse du nec plus ultra des conservatoires de novation

 

   Signé Xavier Niel, porté par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, et dirigé par l'inspirante Roxanne Varza, le technopôle baptisé Station F a été inauguré par le Président Emmanuel Macron en juin 2017. Avec pour ambition première de rassembler les créateurs de projet du monde entier, la volonté de rayonner en berceau international d’inventivité s’illustre par le nouveau motto du Président de la République « Entrepreneur is the new France ».

 

   Bâti au cœur de la Halle Freyssinet, le bâtiment industriel des années 30, à lui seul un véritable Monument Historique, s'étend sur un campus de plus de 34 030 mètres carrés. Ouvert en open space, le large plateau compte plus de 3 000 stations de travail, une marketplace et 26 programmes internationaux d'accompagnement et d’accélération.

 

Creativity is the ability to create wealth.

 

 

L’architecture épurée et modulaire de containers blancs upcyclés étonne par sa configuration minimaliste. Mais, cette Tour Eiffel étendue dans le 13ème arrondissement est riche d’une galerie d’art, avec notamment des pièces de la collection personnelle de Xavier Niel, et plus de 13 artistes choisis par le muséificateur du street art Nicolas Laugero Lasserre.

   Le mastodonte s'ébrase - après un sas - sur un Jeff Koons qui pose son Play-Doh : une spectaculaire reproduction d’un amas de pâte à modeler pour signifier les initiatives entrepreneuriales qui champignonnent au sein de l’incubateur. En fait, au milieu du parvis minéral trône un popo de licorne, quelque peu la métaphore du fruit de ce nous espérons, que de la Station F sortiront des licornes!

 

To turn a fantasy into pure reality, would there be only one step?

 

   Dans une parfaite érection, l’arbre de Ai Weiwei s’élève un peu plus loin. L’artiste, symbole dans le monde entier de la dissidence chinoise, fait culminer sa sculpture Iron Tree Truk, pour une portée qui ne manque pas de sens.

   Le gigantisme est habillé d’une sérigraphie de Stew, et Kouka, père des immenses guerriers Bantus visibles dans Paris, maquille également un mur. Partout des motifs d’Ërell parent le bâtiment de géométries cellulaires.

   On retrouve en deux parties, onze échiquiers représentant les relations internationales et le système politique, une installation participative de Camille Sauer intitulée «vous vaincrez sans convaincre». Une phrase qui résonne, et rappelle sans doute le mot du poète Miguel de Unamuno à Franco : «vous avez vaincu mais vous n'avez pas convaincu», ponctué alors par les hordes : «Que mueran los intelectuales» («A mort les intellectuels»). A méditer.

 

   Le hangar moderne et lumineux est parcouru d’une ribambelle de verrières sur les débords. Une végétation en hydroponie respire à l’intérieur. La Grande Serre en est à l’origine. Cette jeune pousse en herbe, plante des bouquets de verdure partout dans le bâtiment. Les entrepreneurs ont jusqu’au loisir de s’alanguir dans un cube à méditation, empli de graminées et de poésie.

 

Enfin, un fun stuff anime un peu plus la vie de l’entreprise, avec des jeux d’arcades, des jeux d’échecs, des poufs en couleurs, un fussball …

Fun et exemplaire jusque dans la gestion des déchets qui est assurée par le groupe TGW. Exemplaire et engagé, une première édition de Techfugees Global Summit a eu lieu à Station F, mobilisant plus de 20 000 membres de l’écosystème Tech autour de workshops. Le vaisseau amiral du numérique français nous inspire, et nous aspire dans son tourbillon d’inventivité.

 

Un centre névralgique mutatis mutandis

 

 

 

 La Station F, terreau de nouvelles façons de travailler, se constitue de 3 espaces distincts traversés par 3 nefs parallèles.

La nef centrale est comme une mer imprévisible, dégagée et laissée libre, elle s’avive par les activités et les aménagements des startups incubées. Un couloir de rencontres et d’échanges entre les technologies et les humanités. Sur les côtés, 3 paliers latéraux accueillent les bureaux.

 

   Un premier tronçon sur la longueur, appelé la zone Share, est un périmètre consacré au numérique, avec notamment un « Fab Lab », atelier d’impression de prototypes 3D en accès libre ; et un auditorium.

 

   La deuxième zone Create est dévolue aux postes de travail partagés en 24 villages présentant des services uniques.

Ici, trois programmes Station F sont proposés aux candidats entrepreneurs :

• le Founders Program fait bénéficier d’un accompagnement de la Station F pendant 1 an,

• le Fighters Program pendant 2 années, est un suivi gratuit pour les projets dont les entrepreneurs n’ont pas pu effectuer une formation en grandes écoles.

• le Fellowship Program donne un accès de 5 jours par mois à Station F aux entrepreneurs sélectionnés.

On retrouvera également des programmes d’incubation d’HEC, de Microsoft, et d’accélération comme celui de Shake Up Factory. Cette dernière plateforme est le combo parfait entre un accélérateur de startups et un lab d’open innovation dédié à la FoodTech.

 

   Enfin, la zone Chill accueillera bientôt un restaurant en service continu (H24!), du groupe Big Mamma « Mamma F »

 

 

Si la Station cannibalise l'innovation dans tous les domaines, disruptant tous les secteurs, c’est parce qu’elle est un vivier de talents français et étrangers.

Avec des candidatures issues de 50 pays, et 14 gérants de Station F possédant 12 passeports différents, cette mosaïque œcuménique accueille 40% de femmes dirigeantes parmi 200 projets sélectionnés.

   Le temple de l’innovation voit se multiplier des acteurs incontournables en son sein. Après Facebook ou VentePrivée, L’Oréal conduit son programme de mentorat pour le secteur de la beauté. Ubisoft pilote des startups spécialisées dans la réalité augmentée comme Realcast, ou développant des hologrammes comme Mimesys. Cyber-Sécurité by Thales accompagne un réseau d’experts du cryptage tel Inpher ou des solutions blockchain comme KeeeX…

 

Une vision émaillée qui nous fait rêver et nourrit notre optimisme pour le succès du Made in France. Mais, il faut être pragmatique sur l’existence d’un taux d’échec. Toutes les jeunes pousses n’émergeront pas. Cependant, elles ne se perdront pas non plus, car toutes peuvent se transformer, en évoluant, en se regroupant, en fusionnant.

 

« Le taux d’échec n’augmente pas avec le nombre de créations. »

- Xavier Niel

 

La Station F crée l’écosystème qui participe à ce sauvetage, à la réunion des initiatives entrepreneuriales, au mariage des esprits créatifs.

 

Un imperium en croissance

 

La Cité des Techniques n’a pas fini de croître. Elle s’insère un peu plus dans son quartier avec le projet « Aurore » menée par la développeuse Lauranne Schied. Un hôtel 5 étoiles, et une auberge de jeunesse apparaitront bientôt. Puis, une bibliothèque, un espace de co-working, une alcôve pour réunions, et encore un restaurant, une salle de sport, un spa et un fleuriste recevront les riverains.

Point singulier des rencontres multiples, désormais désenclavée dans la capitale, Station F invite aux interférences.

 

Sic itur ad astra

 

Avant, un pied dans le futur, maintenant à nous d'écrire l’avenir !

 

 

 

Pour vivre l’expérience : visits@stationf.co 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

[STARCTU UP 12] TacoTax

August 12, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents

August 12, 2018